Coaching 83 :   Quand ta valeur est fixée par un autre que toi !

VERSION VIDEO ICI


Toute votre vie, vous pensez à faire, à réagir, à activer des solutions, des réponses à l’environnement et donc aux autres, en fonction de votre situation face à cet environnement.

C’est dans le domaine privé autant que professionnel que vous prenez des décisions et que vous agissez.

Bien entendu, vous agissez, organisez vos réponses et vos relations en fonction de ce que vous pensez être utile pour vous, et en principe, convenable face à vos valeurs.

Ensuite, vous devez apprécier ce que vous avez fait, et définir si cela vous conforte et vous rend heureux.

Vous définissez aussi si cela vous fait grandir et évoluer en tant qu’être humain et surtout si cela vous met en accord avec vous-même.

Cet accord représente l’amour de soi, que l’on peut appeler aussi l’estime de soi.

Et plus vous avez de l’estime pour vous, plus vous développez votre confiance en vous et en la vie.

Et quand vous avez vraiment compris ce qu’est votre place dans la vie et ce que vous voulez ressentir de mieux dans cette vie, vous avancez sereinement.

Ça c’est dans le meilleur des cas.

Parce que ce n’est pas toujours le cas.

Il y a d’autres situations.

Des situations où vous donnez le pouvoir à une autre personne que vous de valider vos actions et de quantifier votre estime de soi, c’est à dire votre valeur.

Et ce n’est pas rare.

En fait, la question à vous poser c’est de savoir dans le regard de quelle personne, autre que vous-même, jugez-vous vos actes ?

Et cela va aller plus loin.

Car c’est le regard que vous attendez, vous, de cette personne pour être reconnu.

Et de cette façon, avoir de l’estime de soi.

Donc, vous pouvez vous retrouver en mésestime de vous, si ce regard est désapprobateur, dénigrant ou méprisant.

Et vous vous sentez dans l’erreur à ce moment -là.

Et tout le temps dans la crainte d’être dans l’erreur, face à ce regard.

La personne qui vous sert de repère s’est imposée comme référence exclusive.

Mais, tout aussi souvent, c’est vous qui l’avez désignée pour être juge de vos actions, de vos réussites, ou de vos échecs.

Alors, c’est qui ce juge suprême ?

Bien entendu, cela peut être le père, la mère, le grand-père, ou toute autre personne de proche, connue de vous, et qui a eu un impact très tôt sur votre personnalité et votre évolution émotionnelle.

Mais, il y a également le conjoint !

Vous lui avez remis les clefs de votre corps, de votre pensée, de votre intériorité, de votre choix de vie, de vos choix professionnels, et même de votre savoir-être.

Et oui, cela peut aller très loin la concession, la soumission, et le regard de l’autre.

Sans pourtant qu’il soit un pervers narcissique.

Le pire, c’est que cette personne peut être décédée.

Et vous pensez toujours à ce qu’elle dirait de vous, et si elle pourrait penser que vous avez bien fait ou mal fait.

Mais, il y a aussi le cas où cette personne à laquelle vous avez délégué le pouvoir de juger de votre valeur n’est pas vraiment au courant de cet impact sur vous.

Et ce n’est pas mieux, car elle pourra être rendue responsable de tous vos maux, un jour ou l’autre, par exemple quand la crise de vie ou du couple émergera.

Dès que la relation sera distendue, ou que des difficultés diverses arriveront, vous vous sentirez abandonné, amer et en colère.

En fait, ce sera d’avoir été si peu vous-même.

L’origine de ce comportement de délégation de votre valeur à un autre provient de votre vécu, de vos blessures narcissiques enfouies, de votre fuite de vous-même, qui vous ont conditionné pour n’exister que dans le regard de l’autre.

Alors que ce qui compte, c’est le regard que vous portez sur vous-même !

Sinon, vous pourriez vous trouver dans une situation extrême où tous les actes de votre vie seraient soumis au regard des autres au sens le plus large.

C’est-à-dire que vous pourriez rechercher tout le temps l’approbation ou la réprobation de ce que vous faîtes au quotidien.

La conscience de soi, c’est de faire ce que vous savez être juste, sans rechercher l’approbation des autres.

C’est cela être autonome et libre de votre vie.

Mais, pas de souci, une bonne crise de vie est l’opportunité idéale pour retrouver le bonheur d’être soi, pour construire une relation apaisée et partagée sans attentes irréalistes, et pour changer votre vie en mieux.

Et ça, c’est à mettre en œuvre dès maintenant.

Alors ne déléguez à personne le pouvoir de décider si vous avez de la valeur.

Ne laissez personne devenir juge de votre valeur !

C’était Didier, de changementspositifs.fr votre partenaire vers le meilleur de vous-même.

Pensez à mettre un pouce, à partager, à vous abonner pour être averti des prochaines vidéos de coaching.

Vivez bien votre vie…à vous.

Et je vous dis à bientôt.

Pour un accompagnement personnalisé sur Skype vers la meilleure version de vous-même, premier entretien de contact gratuit ICI.

Pour suivre mes tweets quotidiens gratuits de transformation de vie, c’est ICI.

N’hésitez-pas à partager ce mail avec ceux à qui il ferait du bien.

Abonnez-vous pour recevoir tous les contenus et le guide gratuit :

Abonnez-vous à la Newsletter ICI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Content de ce site ? Merci de le partager :)