Comment savoir que l’on réussit vraiment ?

Vous réussissez dans la vie ?

 

Tant mieux. Surtout si vous en êtes convaincu.

 

C’est bien de sentir que l’on réussit dans la vie.

 

Cela entraine beaucoup de satisfactions personnelles car en principe cela favorise la confiance en soi et l’estime de soi.

 

Cela implique également des satisfactions matérielles telles que maison, voitures, voyages, loisirs.

C’est bien d’ « avoir », je ne suis pas contre, et j’aime posséder ce qui m’apporte du confort et de la sécurité.

 

« Mais, franchement, vos conditions de vie font-elles la réussite de ce que vous voulez être ? »

 

Vous avez sans doute lu dans d’autres articles du blog, ce que l’on peut comprendre de la vie lorsqu’elle n’est liée qu’à l’ « avoir ».

 

Donc, la question vraiment essentielle est celle qui suit.

 

Vous réussissez votre vie ?

 

Parce que si vous aimez votre vie et que vous vivez la vie qui vous correspond, c’est tellement bien, que j’ai peu de choses à rajouter, sinon que je serai heureux d’échanger avec vous sur les mécanismes de cette réussite de soi. Et merci de cliquer ICI pour me contacter.

 

Réussir sa vie est bien plus essentiel que réussir dans la vie (ce n’est pas de moi, c’est de Socrate).

 

Donc, si vous avez les moyens matériels de la réussite et que :

 

– vous ne sentez pas votre personnalité de plus en plus s’étoffer,

– ne vous sentez pas capable de capter ce qui vous entoure de beau,

– n’avez pas de gratitude pour ce que vous vivez,

– ne ressentez pas le bonheur d’être vivant,

– ni le bonheur de rendre heureux vos proches,

 

c’est qu’il y a un gros souci :

 

« Vous êtes dans l’avoir et pas dans l’« être ».

 

Et la réalité de votre vie, c’est qu’il y a peu de chance que votre vie vous apporte l’accomplissement de soi qui vous permet la paix intérieure et le sentiment de  sécurité quelles que soient les circonstances de l’existence.

 

 

Quels moteurs de la réussite ne sont pas suffisants quant on arrive à la quarantaine ?

 

Etre motivé pour réussir sa carrière, notamment, mais aussi sa vie personnelle comme étant intégrée dans cet ensemble appelé « votre vie » se base sur différents moteurs.

Je vous en cite certains qui permettent de se défoncer aux études puis au boulot :

– la colère,

– la jalousie,

– les préjugés,

– les complexes,

– la revanche,

– faire ce que les autres attendent de nous,

– faire pour les autres.

 

Ces moteurs peuvent suffire à construire un modèle de vie et vous apporter les moyens matériels que vous souhaitez « avoir » comme signes de réussite.

Cependant, arrivés à 40 ans ou plus (et en fait bien avant, pour certains, à voir ce que des plus jeunes m’expriment), vous verrez que cette motivation se désagrège.

 

Si vous prenez un échec sur le plan personnel, genre divorce, vous serez surpris car vos fondamentaux risquent de s’écrouler.

 

De même si professionnellement vous avez un revers ; vous serez face à un tsunami intérieur qui va bousculer vos modes de fonctionnement.

 

Et si la réussite matérielle vous accompagne toujours, et que votre famille se porte plutôt bien, il n’est pas évident que vous sentiez un accomplissement.

Car vos moteurs ne sont pas durables et ne construisent pas votre épanouissement.

De toute façon, les seuls rêves matériels ne suffisent pas.

 

Les moteurs cités au-dessus grignotent votre créativité, vos potentiels affectifs et votre appréciation du temps présent.

Ils vous projettent loin de la personne que vous voulez être au fond de vous, et surtout de la personne que vous êtes vraiment.

 

Mais, si vous ouvrez votre être profond à la réussite de vous-même, vos rêves ne seront pas des biens matériels, ils seront juste l’envie d’être la personne que vous êtes vraiment.

 

Les biens matériels sont le résultat de votre performance, de votre leadership et de votre intelligence pratique.

Ils sont des outils et des récompenses nécessaires à l’effort, mais ils ne sont que cela.

Et ils doivent être appréciés, bien entendu, mais ils ne doivent pas vous définir car ils ne vous donneront pas la réalisation de vous.

 

Si vous souhaitez être une personne inspirante pour les autres et que vous voulez mener la vie qui vous ressemble, il faut avoir le courage et l’ambition de devenir la personne que vous êtes vraiment.

Et ouvrir vos potentiels par des rêves de réussite qui ne sont pas matériels.

 

Je répète mais c’est important.

 

Pourtant, les biens matériels vont venir et vous les apprécierez d’autant plus qu’ils ne seront que des conséquences agréables de votre vie ; parce que vous aurez rêvé de votre vie en grand et avec un moteur qui repose sur de vraies valeurs.

Celles de vous accomplir pour votre bien et celui des autres.

 

On y vient donc à ce moteur de la réussite.

 

Quelle solution pour ressentir une vie réussie ?

 

Intégrer un moteur de la réussite que l’on qualifierait de « moteur contributif ». 

 

Aider les autres est un moteur puissant de la réussite. Et un moteur puissant pour réaliser la vie qui vous ressemble. C’est-à-dire épanouir l   a personne que vous êtes vraiment au fond de vous. Celle qui ne se lassera pas de sa vie et de ce qu’elle lui apporte et apporte aux autres.

 

Car ce moteur libère vos potentiels, vous pousse à aller vers l’autre et à sortir de votre zone de confort.

Je ne parle pas ici d’altruisme béat, ni d’orgueil poussant à croire que l’on a la science infuse.

Non !

 

« Juste l’envie de croire que vous avez quelque chose à apporter aux autres et à notre société ; sinon pourquoi seriez-vous des leaders ? »

 

Croire que votre vie est importante et qu’elle est aussi importante pour les autres.

 

Cela fait les bons enseignants, les bons chefs d’entreprise, les bons leaders, les bons amis, les bons parents …les gens bien.

 

Réussir en apportant aux autres et en s’accomplissant.

 

Le mot qui convient le mieux c’est de CONTRIBUER.

 

Souvent, on peut coupler ce mot avec celui de MISSION DE VIE. On en reparlera, car la notion est intéressante et très personnelle.

 

Depuis que j’ai fixé ma mission de vie, et depuis que j’ai décidé de contribuer par ce que je peux apporter aux autres, je vous assure que j’ai une fixation très motivante sur mes objectifs de changements positifs et de réalisation de la vie qui me ressemble.

 

Je reste convaincu que ma vie est importante mais que pour me réaliser vraiment je dois apporter aux autres. Il n’y a aucun antagonisme entre ces aspects.

 

C’est un sacré moteur pour réussir sa vie et pas uniquement dans la vie.

 

« Que voulez-vous être pour vous, pour les autres ? »

 

Dès maintenant, qu’allez-vous mettre en œuvre pour contribuer à votre vie et à la vie des autres ?

 

Quelle action, même petite, allez-vous accomplir pour changer positivement votre vie et accepter la réussite que vous méritez ?

 

Donnez aux autres votre sourire, votre compréhension, votre enthousiasme, vos compétences, et vous les rendrez plus heureux.

En retour, vous serez celui qui inspire, sans rechercher le remerciement des autres, ce serait de l’orgueil, ce qui est inutile dans la vie.

 

Votre leadership contributif va enrichir votre confiance en vous et votre estime de vous en contribuant à la vie des autres.

Vous serez plus performant, moins renfermé sur vous-même, et les solutions viendront facilement.

 

Ainsi, dans tous les domaines de votre vie, sentez que vous contribuez à un meilleur ordre des choses, à un monde meilleur pour vous et pour les autres.

 

 

Alors ?

 

Comment allez-vous contribuer ? Maintenant !

 

N’hésitez-pas à me contacter pour exprimer votre ressenti en cliquant ICI .

Et pour continuer à suivre nos contenus pour vivre la vie qui vous ressemble :

Abonnez-vous à la Newsletter ICI

C’était Didier.

 

A très bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Content de ce site ? Merci de le partager :)