Crise de la 40aine : Faire le point, c’est quoi ? En trois étapes ! (coaching « fondamentaux »)

MIS A JOUR LE 13-06-2018

 N’hésitez-pas à partager ce mail avec ceux à qui il ferait du bien.

VERSION VIDEO ICI

Bonjour, c’est Didier de changementspositifs.fr le blog pour vivre la vie qui vous ressemble grâce à la crise de la quarantaine.

Aujourd’hui une réflexion sur un fondamental de la crise de la quarantaine et de toute crise existentielle.

Celui de comprendre qu’elle est en train de se manifester.

Concrètement, le fait de faire le point sur sa vie.

Faire ce fameux point est essentiel pour avancer vers le changement de vie salutaire qui vous permettra de ressentir enfin l’émotion positive de la vie.

C’est un des points fondamentaux que l’on abordera aussi au cours du séminaire des 23-24 juin 2018 à Nantes.(inscriptions ouvertes jusqu’à jeudi midi, cliquez ICI pour en savoir plus).

Faire le point c’est arrêter la fuite en avant.  

Vous savez tout ce temps où l’on fait semblant que rien ne peut changer et que c’est ainsi.

Ce temps où on se trouve des excuses pour ne rien changer.

Ce temps où on accepte de ne pas être heureux et de ne pas rendre heureux.

« La vie c’est comme ça. Je suis content d’avoir ce que j’ai. Pourvu que je ne le perde pas. »

On n’affronte rien !

On n’ose pas réaliser tout ce que nous vivons mal ; et surtout tout ce que nous ne vivons pas de bien.

On continue à vivre en fuyant la réalité.

Comme un enfant qui ne fait pas ses devoirs et qui s’étonne d’avoir des mauvaises notes.

 

Seule la réalité est porteuse de changement positif. 

 Et seul le changement est porteur d’espoir, d’envie et de joie.

Le changement vers ce que vous pouvez vivre et faire vivre de meilleur.

Nier la réalité ou la fuir ne permet pas d’avancer vers une vie meilleure et une vie qui vous ressemble. 

Cette attitude, de continuer à vivre ce qui ne vous convient pas,

ce qui ne vous ressemble pas,

de ne rien exprimer de ce qui réside en vous et pourrait vous apporter la satisfaction au lieu de la souffrance, de la solitude, et de la lassitude revient au fait de nager à contre courant.

Quel est l’intérêt ?

 

Alors, réfléchissons ensemble, à toutes ces questions qui sont importantes pour faire le premier point sur votre existence, pour commencer à sortir de la crise de la quarantaine et pour dévoiler tout le potentiel de votre vie.

Avançons avec trois changements positifs concernant le fait de « faire le point ».

Le premier changement positif c’est de se poser des questions. 

  • Quel est l’intérêt pour votre existence de fermer les yeux, de faire autant d’efforts, juste pour nager contre le courant de votre vie ?
  • A quel moment vous sentez vous en harmonie avec vous-même ?
  • A quel moment créez-vous de la joie pour vous et pour les autres ?
  • A quel moment ressentez vous une forme de plénitude qui vous fait dire au plus profond de vous que vous comprenez la nature, votre vie et que vous aimez ce que vous vivez, ici, et maintenant ?

 

Et on peut continuer par d’autres questions fondatrices.

  • Quelle est votre réalité ?
  • Quel bonheur vous apporte votre couple ?
  • Quelle image réconfortante avez-vous de votre vie de famille ?
  • Quelle satisfaction vous procure votre vie professionnelle ?
  • Quelle détente vous apportent vos loisirs ?
  • Quels liens rassurants et énergisants vous apportent vos amis ?
  • Quels projets vous avez mis en place qui vous motivent vraiment ?
  • Quelle personne êtes-vous ?
  • Êtes-vous devenu la personne que vous deviez devenir ?
  • Est ce que votre vie correspond à vos attentes ?
  • Est ce qu’elle vous ressemble ?

 

Si vous êtes satisfait face à ces questions, c’est que vous pouvez continuer de la même façon.

Cela signifie que vous ne ressentez pas de vide intérieur. Au contraire, votre vie intérieure est remplie de la paix que procure une vie qui vous ressemble.

 

Si ce n’est pas le cas,… il est urgent de plonger dans la réalité, dans votre réalité.

 

Donc, le deuxième changement positif c’est d’abord d’essayer de poser la réalité de votre histoire et ensuite de comprendre son impact sur vous.

C’est difficile car souvent cela remonte à très loin.

C’est principalement dans l’enfance que se sont imposés les conditionnements qui vous ont fait vous éloigner de ce que vous êtes vraiment.

Je vous conseille d’essayer de ressentir au fond de vous les sensations de l’enfant que vous avez été ; c’est souvent un bon moteur pour éveiller votre personnalité vraie.

Ce sont également les blessures du passé liées à votre relation aux autres qui se sont ancrées en vous et vous ont amené à refuser inconsciemment vos potentiels naturels.

Enfin, c’est votre histoire familiale et personnelle, révélée ou cachée, qui vous a défini durablement ; et en dehors de ce qui vous correspond.

Cela constitue la base de toutes vos souffrances récurrentes et de vos récidives de confusion émotionnelle, personnelle, et professionnelle.

Et puis, à force d’accepter ce que l’environnement a voulu faire de vous, vous avez fait des choix qui ont souvent été des non choix.

Ces choix où l’on dit oui alors que l’on ne s’est même pas posé la question de savoir à quoi on renonce en disant oui.

Et au fur et à mesure, vous n’avez fait que conforter l’enfermement dans un schéma vous éloignant de vos envies.

Et vous avez avancé, année après année, avec cette impression d’être dans une sorte de demi-conscience où tout arrive comme si l’on ne décidait de rien.

Mais, cela arrive, et cela s’enchaîne. Et on continue ainsi longtemps, très longtemps, trop longtemps. Et parfois toute une vie à passer à côté de sa vie.

A partir de ce constat, il est urgent de réveiller votre vie.  

De réveiller votre corps,

De sortir de l’enfermement d’une vie frustrante.

 

Et donc, le troisième changement positif c’est de s’éveiller à ce que l’on est. 

Il s’agit d’interpréter votre propre histoire pour définir comment avancer vers le meilleur de vous-même.

Et vous constaterez que l’insatisfaction, le manque, la souffrance sont à la fois les conséquences douloureuses de vos non choix, mais aussi des opportunités pour enfin oser vivre la vie qui vous convient.

S’éveiller c’est aussi se réveiller à la découverte des autres et de soi.

A partir de là, il faut lancer des actions qui vous font changer par petits pas.

Ces actions sont libératrices de ce qui sommeille en vous de meilleur et que vous devez libérer pour être heureux et avoir une possibilité de vous accomplir.

On dit souvent qu’il s’agit de sortir de sa zone de confort. C’est en tout cas un ensemble d’attitudes nouvelles qui vous amènera à libérer vos potentiels.

On récapitule :

  • Posez-vous les bonnes questions
  • Posez la réalité de votre histoire et de son impact sur votre vie
  • Interprétez votre histoire pour l’utiliser dans votre changement de vie.

Voilà pour ces quelques notions sur la nécessité de faire le point lorsque votre vie va mal.

Et c’est l’opportunité de comprendre votre état émotionnel, pour aller mieux, et pour vous investir à construire la vie qui vous ressemble.

Voilà pour ces points fondamentaux ; que l’on abordera également au cours du séminaire des 23-24 juin 2018 à Nantes.(inscriptions ouvertes jusqu’à jeudi midi, cliquez ICI pour en savoir plus).

C’était Didier pour votre petite séance de coaching en changements positifs, n’hésitez pas à échanger avec moi en répondant à ce mail.

Vivez bien votre vie…à vous.

Et je vous dis à bientôt.

Pour un accompagnement personnalisé sur Skype vers la meilleure version de vous-même, premier entretien de contact gratuit ICI.
Pour suivre mes tweets quotidiens gratuits de transformation de vie, c’est ICI.

Abonnez-vous pour recevoir tous les contenus de coaching “mails/vidéos” quotidiens et recevez en bonus le guide gratuit des 8 domaines à booster pour vivre la vie que vous méritez :

Abonnez-vous à la Newsletter ICI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Content de ce site ? Merci de le partager :)