Crise de la 40aine : Ras le bol des autres ?  3 points et 8 conseils ! (coaching « fondamentaux »)

MIS A JOUR LE 14-06-2018

N’hésitez-pas à partager ce mail avec ceux à qui il ferait du bien.

VERSION VIDÉO ICI

Voilà un sujet important abordé aujourd’hui, puisqu’il concerne un domaine crucial de notre vie en société, la relation aux autres.

Plus particulièrement, nous allons parler de la situation très courante quand on est en phase de crise de la quarantaine, « le ras le bol des autres ».

Allez, on va parler de ça en 3 points.

1er point – Cela consiste en quoi ?

2ème point – ça arrive comment ?

3ème point – on en fait quoi ?

La relation aux autres est un des sujets fondamentaux que l’on abordera aussi au cours du séminaire des 23-24 juin 2018 à Nantes. (Cliquez ICI pour en savoir plus).

1er point- ça consiste en quoi le ras le bol des autres ?

Cela peut se présenter de plusieurs façons.

De manière très expressive lorsque vous vous énervez en voiture, devant la télé, à la file d’attente du supermarché, face à vos collègues, face à vos enfants ou même face à votre conjoint.

C’est une forme classique, exprimée ouvertement mais qui laisse s’exprimer la pire des émotions : la colère.

Les autres ne recueillent que votre colère ; pas tout le temps, mais assez pour en être marqués.

Et puis, cette colère vous envahit, vous habite et se rend disponible à la moindre sollicitation, ou à la moindre frustration, si vous préférez.

Bien sûr, elle ne s’est pas installée tout d’un coup. Et elle a pris appui sur des blessures que vous n’avez pas guéries, ni même soignées.

…Mais le ras le bol des autres peut aussi s’exprimer discrètement.

C’est toutes les fois où vous râlez moins ouvertement, mais en toute situation, tout comportement qui ne vous met pas immédiatement dans un cadre connu, et accepté par vous, et qui vous conduit à ne pas être content, ni heureux et à ruminer.

Toutes les occasions sont bonnes puisque vous avez construit l’état psychologique permettant d’apporter une réponse de ce type.

C’est-à-dire un mode fonctionnement prioritaire sur tous les autres mais qui n’est hélas pas le bon.

Et là on arrive au 2ème point.

 

2ème point- ça arrive comment ?

Ça se produit quand on n’arrive plus à leurrer nos problèmes par les activités du quotidien, celles du week-end, ou par l’achat d’une nouvelle voiture ou d’un nouveau vélo super performance.

Et on se rend compte que rien ne nous fait vibrer vraiment et sur le long terme.

C’est un symptôme classique du fait que l’on n’a pas réglé ses propres questions de fond.

Cela concerne son histoire familiale, personnelle, et sa relation à soi et aux autres.

On s’enlise parce que le temps passe et que répondre à vos besoins vous a fait oublier vos envies. Et dans le mot « envie » il y a aussi deux mots « en » et « vie ».

Donc, on ne vit plus vraiment et en tout cas pas ce qui nous correspond.

On ressasse, on rumine, et la moindre situation problématique devient une barrière insurmontable à notre journée, à notre semaine, et à notre existence.

Et là, inconsciemment, on cherche des coupables.

Souvent, cela tombe sur les autres.

Au final on en veut à …soi. Et quand on n’aime pas sa vie, on n’aime pas la personne que l’on est devenu.

Et les autres, on ne les aime pas non plus car ils font partie de cet ensemble, vie perso, vie pro, et société que l’on n’aime plus.

C’est le signe qu’il est temps d’investir sur soi pour trouver ou retrouver le chemin de la « joie d’être » au lieu se contenter d’avoir.

Donc, on arrive au 3ème point.

 

3ème point- on en fait quoi ?

Comme on en a ras le bol des autres mais aussi de nous, la vie est étouffante, tout le temps, pour vous et pour toute personne en relation avec vous.

Alors, bien sûr, je vous conseille une reprise en mains en profondeur de votre vie.

Car il va falloir envisager une transformation profonde de ce que vous êtes là ; pour devenir le qui vous êtes vraiment.

Et si possible sans vous enfoncer dans la dépression, car c’est bien de cela dont on parle ; et également sans tout détruire autour de vous.

Bon, on récapitule les conseils de première urgence pour y voir plus clair afin d’engager l’investissement vers la meilleure version de vous-même :

– 1er conseil : respirez :

C’est à dire privilégier autant de fois que possible dans la journée une respiration lente venant du ventre et sur laquelle vous concentrez toute votre attention, pendant une ou deux minutes.

Cela apaise rapidement et nous éloigne du bruit négatif s’agitant dans notre tête ; et vous pouvez aussi pratiquer des séances plus longues de respiration de ce type si vous en avez la possibilité.

 

– 2ème conseil : pratiquez un rituel du matin

Par exemple au réveil et au lever pour vous apaiser, prendre conscience de votre corps et du repos nécessaire à l’esprit.

J’ai écrit un contenu à ce sujet que vous pouvez trouver sur mon site, à voir en cliquant ICI.

Par exemple, encore couché, pensez à votre corps partie par partie pour bien le ressentir, bien le détendre surtout si vous avez dormi crispé.

Ensuite, levez-vous doucement et appréciez l’instant d’être là, en vie, et prêt à découvrir une nouvelle journée.

Enfin, préparez-vous en douceur et en vous concentrant sur le geste que vous faîtes et pas sur autre chose, tel que se raser ou se maquiller, profiter de la douche chaude, s’habiller en ne pensant à rien d’autre.

Ces rituels vont beaucoup vous apporter pour reprendre contact avec le réel et relativiser votre ressenti vis-à-vis de votre existence ; on peut aussi le pratiquer le soir.

 

– 3ème conseil : dites-vous que le problème vient de vous d’abord.

Et oui, il faut commencer par soi.

Pour une raison simple qui est que vous ne pouvez pas changer les autres.

Donc, concentrez-vous sur vous-même pour changer votre interprétation de la réalité et apaiser vos réactions face à ce qui vous contrarie.

Car il y a des chances pour que vous soyez en décalage par rapport à ce qui se passe vraiment dans votre vie.

Alors changez… vous !

Et vous verrez le changement chez les autres.

 

– 4ème conseil : Comprenez que vous ne devez pas laisser l’extérieur trop impacter vos décisions et votre façon de vivre

Car la solution est entre vos mains.

Vos joies et vos peines ou contrariétés ne viennent pas vraiment de l’extérieur. C’est une croyance dont vous devez vous détacher par un travail quotidien.

 

– 5ème conseil : redéfinissez un programme du soir et du week-end qui soit apaisant. 

Vos fins de journée et vos week-ends doivent être doux et joyeux.

Et même créatifs pour vous permettre de développer vos potentiels enfouis.

Alors, organisez vos soirées et vos samedis et dimanches pour qu’ils soient importants dans votre vie.

Et qu’ils vous permettent d’avoir un rapport à vous et aux autres apaisant et révélateur d’une vie qui vous ressemble.

 

– 6ème conseil : changez votre approche de la semaine de travail 

C’est-à-dire allez au travail avec le sourire.

Rencontrez les autres avec le sourire.

Laisser tomber votre égo dans vos relations avec les autres, arrêtez de défendre votre position sans cesse.

Vous êtes seul juge de qui vous êtes !

 

– 7ème conseil : arrêtez de ruminer

Car tout ce qui passe dans votre tête, et que vous attrapez au vol pour l’analyser, le scénariser et le projeter dans un avenir proche ou lointain improbable, vous épuise.

 

– 8ème conseil : entrez dans le cercle vertueux du changement positif.

C’est-à-dire que vous devez comprendre que, quels que soient votre vécu et votre histoire personnelle, vous pouvez encore tout changer et commencer une transformation profonde en vous qui bouleversera votre vie bien concrètement.

 

Voilà pour l’essentiel sur ce problème si fréquent dans vos vies.

Et puis, dernier point, franchement, la même situation qui vous énerve, ne pourriez-vous pas la voir différemment, plus en recul ?

Vous comprendrez que c’est vous qui n’allez pas bien et que vous interprétez tout ce qui vous entoure comme étant agressif, douloureux, et anxiogène.

Donc, le ras le bol des autres c’est :

         – le symptôme que vous n’allez pas bien et que votre vie ne vous convient pas

         – l’indicateur qu’il est temps de changer votre vie

– l’opportunité de vous transformer pour transformer votre vie.

 

Voilà pour ce point fondamental ; que l’on abordera également au cours du séminaire des 23-24 juin 2018 à Nantes.(Cliquez ICI pour en savoir plus).

C’était Didier pour votre petite séance de coaching en changements positifs, n’hésitez pas à échanger avec moi en répondant à ce mail.

Vivez bien votre vie…à vous.

Et je vous dis à bientôt.

Pour un accompagnement personnalisé sur Skype vers la meilleure version de vous-même, premier entretien de contact gratuit ICI.

Pour suivre mes tweets quotidiens gratuits de transformation de vie, c’est ICI.

Abonnez-vous pour recevoir tous les contenus de coaching “mails/vidéos” quotidiens et recevez en bonus le guide gratuit des 8 domaines à booster pour vivre la vie que vous méritez :

Abonnez-vous à la Newsletter ICI

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Content de ce site ? Merci de le partager :)