Le soleil ne suffit pas ?

Là, à cet instant, vous êtes en baisse d’énergie et vous recherchez une solution pour y remédier ?

C’est comment de se sentir un peu vidé, un peu sans envie, un peu trop fatigué ?

Et bien ce n’est pas agréable. Mais bon rien d’anormal en pleine crise de la quarantaine.

Et vous vous dites que votre conjoint ne vous apporte pas l’énergie dont vous avez besoin ?

Et vous vous dites que vous aimeriez rencontrer une personne qui vous apporte cette énergie qui vous manque ?

Et bien vous vous posez les mauvaises questions.

Ce n’est pas la bonne approche.

 Alors, c’est quoi la bonne approche de la baisse de l’énergie ?

 Ce n’est certainement pas de chercher chez une autre personne l’énergie qui nous manque.

 Sinon, cela signifie que l’on cherche une béquille !

 Et là vous touchez l’errance principale de ceux qui n’ont pas réglé leurs problèmes de fond, vous savez ceux du passé et qui sont récurrents, répétitifs.

Vous savez ces problèmes qui vous font penser que vous allez être le sauveur de l’autre, que l’autre va être votre sauveur.

En fait, vous savez cette relation qui est construite sur le besoin de l’autre et non pas sur le désir d’être avec l’autre … tout en étant soi-même.

Voilà la réflexion que je me faisais ce matin à propos de l’énergie ; plutôt du manque d’énergie. De cette sensation de malaise, de fatigue qui rend tout difficile et insipide.

Ces débuts de journée où l’on est déjà las.

Et où j’entends que « Je n’ai pas de tonus ; si j’avais quelqu’un pour me donner de l’énergie ».

Et l’envie, la mienne, de noter ce que j’en pense en m’enregistrant sur mon smartphone.

Je l’ai fait juste pour moi.

Mais autant vous le communiquer.

Pas génial le son, surtout en voiture.

Mais, je me suis dit que j’allais vous livrer, un peu « brut de décoffrage » comme on dit, cette réflexion en audio et pour vous éviter de trop chercher, j’ai retranscrit ces propos enregistrés seul et totalement spontanés.

Voilà c’est ICI pour ceux qui veulent écouter (cliquez sur la flèche du lecteur audio pour écouter) :

 

 

Sinon c’est ci-dessous pour lire le contenu de l’audio de 9 minutes.

A bientôt.

C’était Didier.

Début de l’enregistrement :

Alors par rapport à une réflexion que je me faisais, c’est quand on se sent moins d’énergie.

Il est évident que ce n’est pas chez quelqu’un d’autre que l’on trouvera l’énergie qui nous manque.

Ça va être un petit effet placébo, un petit effet boustant, trouver un prof de gym, un bon copain, une copine, et surtout pas se dire, il faudrait que dans ma vie j’ai quelqu’un qui a de l’énergie pour m’en communiquer. Bien sûr que c’est mieux.

C’est évident.

Mais, faire cette démarche en se disant que c’est quelqu’un d’autre qui va nous apporter une solution, c’est déjà une erreur, c’est déjà le point de départ d’un échec.

 

Donc, ce qu’il faut c’est bien comprendre que l’énergie c’est en soi qu’on la trouve, c’est en soi qu’on la constitue. On est plein d’énergie, il suffit juste de la réveiller.

Donc, comment mettre en place les changements qui font qu’on va retrouver notre propre énergie ? C’est ça la bonne question.

Et une fois que l’on a mis en place ces changements, ce sont des changements immédiats qui se produisent.

C’est ” je me tiens comment ? Droit ? Oui ? Non ? Pas bien ? J’ai le ventre relâché, c’est pas bon.

Ma respiration est comment ?

C’est comment que je m’exprime ?

C’est « est-ce que j’ai rencontré quelqu’un aujourd’hui » ?

Est-ce que je suis resté enfermé dans mon bureau ?

Est-ce que je suis resté enfermé chez moi ?

Est-ce que je me suis affalé devant la télé à regarder un truc débile qui m’a amoindri dans ma capacité à aller vers les autres, dans ma relation aux autres ? Donc, qui m’a en fait éteint dans ma propre envie d’avoir de l’énergie ?

Tout ça, ce sont les bonnes questions à se poser.

Sinon, tout le reste, ça vous amène à l’échec.

Donc, le point principal, c’est « Je suis en perte d’énergie, comment je traite ça ? ».

 

Je commence par me dire « Mon corps, comment va mon corps ? ».Voilà.

Comment je suis dans le miroir ? Est-ce que je suis en vie ou est-ce que je ne suis pas vivant ?

Donc, voilà.

A partir du moment où on répond à ce genre de problématique en adoptant le changement chez soi, en soi, on est en face de ce que l’on peut réussir.

Sinon, on est voué à l’échec.

Chercher chez quelqu’un d’autre l’énergie, c’est se projeter à nouveau dans l’échec.

C’est se projeter à nouveau à ce qui vous a amené à la rupture, ce qui vous a amené à l’échec professionnel, ce qui vous a amené à la baisse de l’estime de soi.

Vous devez trouver en vous la solution. Et il y en a.

Alors, commencez par votre corps, commencez par votre “mine”, commencez par votre expression, commencez par votre voix, commencez par les mots que vous devez pratiquer, commencez par regarder à l’extérieur et non plus tout le temps à vous enfermer seul chez vous.

Commencez par aller vers les autres.

Faites du sport, mangez mieux, arrêtez de boire trop de café, de l’alcool, des sodas.

Mettez-vous dans une situation positive, et là, profitez en surtout quand il fait beau.

Mais même quand il ne fait pas beau, même quand ce n’est pas le printemps, et encore plus à ce moment là, vous devez vous prendre en charge.

Vous devez agir.

Vous devez décider.

Vous devez décider à l’instant, à l’instant de dire « voilà, j’ai besoin d’énergie, comment je fais pour retrouver mon énergie ? »

Vous devez vous re-canaliser sur ce qui est votre force, sur vos potentiels ; Et vous dire :

«  J’ai quoi en moi qui me rend heureux ?

J’ai quoi en moi à donner aux autres ?

Comment je contribue à la société ?

Comment je contribue aux autres ?

Comment je contribue à ma vie ?

Et vous verrez que tout ça va s’enchaîner.

Mais surtout pas en vous disant « je suis en perte d’énergie, il faut que j’en trouve à l’extérieur. »

Ça c’est l’erreur.

 

Donc, je vous l’ai dit, bien sûr, les problèmes de fond, il faut les traiter, je vous le répète à chaque fois dans mes articles, mes contenus, dans mes formations. Traitez les problèmes du passé. Il faut les traiter définitivement avec une vraie thérapie.

 

Mais en ce qui nous concerne, ma relation à vous, votre relation à moi, c’est « Qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui, une fois que l’on a pris en charge les souffrances du passé pour les traiter définitivement, même si c’est en cours de traitement, qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui pour retrouver son énergie, qu’il y ait du soleil ou qu’il n’y en ait pas ? ».

Et bien, on va à l’extérieur.

On se regarde aussi dans le miroir.

Qu’est-ce que je fais aujourd’hui ?

Comment je vais déjeuner, avec qui, dans quel contexte ? 

Est-ce que je vais activer une activité qui me plait ?

 

Pour moi, c’est tout simple.

Si je suis en baisse d’énergie, je me dis :

 « Baisser mon énergie, c’est ne pas aimer les autres ; si je n’aime pas les autres, je ne m’aime pas moi-même parce que c’est qui me plait (me fait avancer). »

Donc, comment communiquer aux autres le fait que, l’énergie, on peut la renouveler très facilement à condition que l’on accepte de se poser et de se dire que « c’est en moi qu’est la solution ».

Moi, j’y crois à fond à ça.

En moi j’ai la solution.

Et après, bien sur, tout le reste va arriver.

La personne qui vous manque dans votre vie, oui.

C’est d’abord une personne qui doit vous mériter. Celle là, elle va vous arriver, et elle va vous apporter encore plus d’énergie, elle va vous révéler à vous-même ; mais surtout c’est l’authenticité qui est importante.

Comment suis-je authentique ?

Comment suis-je à la vie tel que je dois être ?

Vous voyez ?

Comment à partir de ce que je suis aujourd’hui, je fais le chemin qui me remplit d’énergie ?

Ça ce sont les bonnes questions !

Donc, les solutions on vient d’en parler.

Commencez par vous regarder dans la glace, et dîtes-vous « ce n’est pas possible, ce n’est pas moi qui suis là en face. »

Donc, comment je fais ?

Et bien, je commence à :

– me détendre,

– me sourire,

– me faire confiance,

– reprendre l’estime de moi,

– me dire “quels sont les projets qui me motivent ?”

Et puis, vous vous mettez en forme, vous vous habillez, vous vous maquillez (pour les femmes), vous vous coiffez,  vous vous rasez bien (pour les hommes), souriez-vous et ainsi vous sourirez à l’extérieur aussi.

Ayez une bonne allure qui vous ressemble bien entendu.

Qui vous ressemble dans ce que vous voulez être. Pas dans ce que vous êtes actuellement.

N’hésitez-pas à avoir ce changement d’attitude là, mais qui vous ressemble.

Et puis, allez à l’extérieur.

Et activez votre discours.

Un discours qui est positif. Toujours, toujours !

Eteignez la télé, sortez, allez voir les autres.

Même au travail, soyez détendu ; ne restez pas dans votre bulle. Ne jugez pas les autres. Activez-vous sur votre contribution, sur vos moteurs principaux qui sont la générosité, la bienveillance et l’énergie.

Vous allez voir que tout va s’enchaîner.

Tout va s’enchaîner et votre journée va être géniale.

 

Abonnez-vous à la Newsletter ICI

 

Donc, c’est en ce sens que je vous le dis : ne cherchez pas une solution bancale du style « je veux trouver quelqu’un qui m’apporte de l’énergie ».

Non, non. Ça c’est bancal.

Dites-vous « J’ai la possibilité de trouver en moi la bonne énergie ».

«  Si je trouve la bonne énergie en moi, ma vie va changer. »

« Et je commence à la changer dès maintenant, dès aujourd’hui par une action vers l’extérieur, par la prise en mains de ce qui me fait le plus plaisir »

Et bien, si vous construisez déjà votre journée comme ça, cela signifie que vous allez réussir une belle journée, regonfler votre énergie, toute votre énergie positive est boostée.

Et là, vous allez voir que votre rapport aux autres va être différent.

Et vous aurez la possibilité de rencontrer des personnes qui sont dans une bonne énergie, dans la même énergie que vous.

Et vous aurez la possibilité de trouver quelqu’un que vous méritez d’avoir auprès de vous ; que ce soit ami, collègue et bien sûr, compagnon, conjoint, personne qui est dans l’affectif réel.

On en a déjà parlé dans d’autres posts, mais j’en suis vraiment convaincu.

Maintenant, aujourd’hui, n’hésitez-pas à re-booster votre énergie par vous-même, souriez-vous à vous, souriez à la vie parce que c’est comme ça qu’il faut être.

C’est comme ça que tous les matins on se booste et que l’on se dit « je me fais confiance, je sais que je suis sur la bonne voie, et ce qui compte c’est que je donne le meilleur de moi-même à la vie que je mérite. »

Et vous verrez que tout va s’enchaîner.

 

Je vous souhaite une bonne journée.

Je suis confiant dans ce que vous allez faire aujourd’hui parce que votre priorité c’est ça : être heureux.

Et être heureux, c’est être la meilleure version de vous-même.

 

Je vous dis à bientôt, c’était Didier, et vivez la vie qui vous ressemble, surtout bien cela, vivez la vie qui vous ressemble à vous et pas celle d’un autre, et vous verrez à quel point on est heureux comme ça.

Mais surtout, soyez dans l’énergie, dans l’énergie, pas dans l’apathie, on est bien d’accord.

Allez, à bientôt ; ciao, ciao.

Fin de l’enregistrement audio.

Et n’hésitez-pas à échanger avec moi sur ce contenu en cliquant ICI.

Dernier petit mot : vous avez lu plus de 2000 mots, alors pourquoi ne pas rester en contact en vous abonnant à la Newsletter du blog ICI.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Content de ce site ? Merci de le partager :)