N°27 : Quand tu essaies de passer entre les gouttes !

VERSION PODCAST ICI (voix)

Bonjour,

C’est Didier de www.changementspositifs.fr le site de la crise de la quarantaine et de la vie qui vous ressemble.

Certains essaient de faire attention à ce que rien ne change.

À la base, c’est la peur qui pousse à ne rien changer, même si cela ne va pas bien ; même si vous n’aimez pas votre vie.

La peur de changer est très présente et très encombrante.

Bien évidemment, chez les décideurs que je rencontre, elle s’exprime différemment dans leur vie professionnelle.

Mais, elle est là également.

Dans les décisions qu’ils n’osent pas prendre, dans les changements managériaux, organisationnels, commerciaux, financiers, ou de personnel qu’ils n’osent pas faire ; même si la situation montre objectivement qu’il faut changer car l’environnement change et que les méthodes doivent évoluer.

Dans le domaine privé, c’est encore plus figé.

La peur toujours ! De perdre ce que l’on a. Bien que ce ne soit pas satisfaisant.

Globalement, c’est la peur de souffrir, la peur de vivre des situations douloureuses.

Donc pour que rien de difficile n’arrive, et bien, en fait, il n’arrive rien.

Et c’est ainsi que l’on se fane comme une jolie fleur sans eau !

Quand rien de nouveau n’arrive, vous n’évoluez pas.

Vous ne découvrez rien du monde qui vous entoure.

Vous ne découvrez rien sur vous.

Vous ne ressentez plus les émotions fondamentales.

Vous ne découvrez plus de nouvelles émotions.

Vous ne réveillez plus vos émotions fondatrices de votre personnalité profonde.

Vivre c’est ressentir de la joie, de la beauté, de la créativité, de l’apaisement ; de la douleur aussi.

Vivre ce n’est pas survivre sans ressentir.

Donc, c’est vrai que vous ne passerez pas forcément entre les gouttes, et vous vivrez aussi des moments difficiles, des émotions douloureuses.

Comme dans toute vie…normale.

Mais vous vous sentirez vivant.

N’oubliez-pas que ne rien faire ce n’est pas la solution pour que les difficultés du monde et de votre vie ne se manifestent pas.

C’est un leurre. Car vous serez moins préparé que d’autres à gérer les périodes difficiles et à prendre les bonnes décisions.

De plus, on grandit dans la difficulté.

Quand on subit la crise de la quarantaine ou qu’un événement douloureux se produit, et bien, vous souffrez, c’est ainsi, pour tout le monde.

Mais, il faut l’accepter, l’intégrer à votre vie.

Et avancer vers le reste de votre vie.

Et avancer avec la conviction qu’il y a mieux bientôt.

Et considérer que la vie vous a donné un apprentissage ; qui vous permet de comprendre que votre vie mérite que vous en attendiez le meilleur.

Et que ce meilleur, vous êtes en train de le découvrir.

Alors ?

Vivez pleinement ce que la vie, votre vie vous propose et avancez malgré les gouttes d’eau. En adoptant une ouverture sur le changement, quel qu’il soit.

C’était Didier, votre partenaire vers le meilleur de vous-même.

Vivez bien votre vie…à vous.

Et je vous dis à bientôt.

Pour un accompagnement personnalisé sur Skype, premier entretien de contact gratuit ICI.

Pour suivre mes tweets quotidiens gratuits de transformation de vie, c’est ICI.

N’hésitez-pas à partager ce mail avec ceux à qui il ferait du bien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Content de ce site ? Merci de le partager :)