Retrouvez ici une partie des mails que j’envoie à ma mailing-list.

___________________________________________________________________

Reçu hier : « Tu m’as fait prendre conscience

du champ infini des possibles,

de l’importance… » 07-02-2020

Et voilà le message que j’ai reçu hier !

« Bravo pour ce beau programme de coaching audio.
J’espère qu’il va aider beaucoup de monde.
Heureux d’être sorti de toute cette épreuve en ayant retrouvé joie, envie, confiance, apaisement, amour.

Tu m’as fait prendre conscience du champ infini des possibles, de l’importance d’être acteur.
Merci !!
A bientôt »



De qui ?
D’un de mes anciens clients en coaching individuel.
Avec qui nous avons construit une nouvelle vie.

Il avait tout pour représenter le bonheur dans l’esprit des gens (40 ans, beau gosse, job de haut niveau, train de vie tout aussi haut, jolie femme, enfants).

Et pour lui, ce n’était pas le cas.

On a travaillé à comprendre, et on a avancé vers sa nouvelle vie.

Des conditionnements, de la confusion, de l’enfermement et de la tristesse, il a su en ressortir ce qu’il décrit dans ce message.

Il a su sortir du chaos de sa vie et de sa crise de vie en devenant la meilleure version de lui.

Il a une nouvelle vie maintenant qui le rend heureux.

Il gère mieux sa vie et son agenda professionnels, il passe plus de temps et de meilleure qualité avec ses enfants, et il a rencontré une femme avec laquelle il est heureux.

Il s’est vraiment investi dans ses séances de coaching et le changement au jour le jour.

Alors si je vous montre son message, ce n’est pas pour me la péter !

Bon, un petit peu quand même !

Je suis content du boulot fait avec lui.
Et je suis sincèrement heureux pour lui.

Si on m’avait expliqué, à moi, comment faire, j’aurais gagné des années.
Mais, il a fallu que je passe par la crise pour enrichir ma vie, et que je devienne un spécialiste du changement positif pour les autres.
Je ne construis plus d’immeubles, j’aide à construire les vies qui vous ressemblent vraiment.

C’est comme ça. C’est ma vie, et j’en suis satisfait.
En tous cas, je préfère la personne que je suis maintenant à celle que j’étais.

Alors, recevoir ce message m’a boosté encore plus.

Il a appris que je sortais un programme de coaching audio et il a regardé ce qu’il en était.
Et là, il m’envoie ce message spontanément.
Tout en me donnant de ses nouvelles.

De toute façon, je suis mes clients après la fin du coaching sur un long temps, pour voir si les résultats sont ancrés.
Juste un petit message de temps en temps pour leur souhaiter une bonne journée.
Ça suffit pour avoir une réponse qui donne le ton de ce qu’ils vivent.

Et franchement, ça dit tout son message.

Alors, à réfléchir…non, à méditer, car réfléchir ça prend la tête.

Pour vous permettre d’y arriver vous-aussi, ma dernière formation “Le booster de votre vie”.
On construit ce changement de vie ensemble en 21 audios-coaching (22 en fait avec l’introduction), à votre rythme, avec un exercice pratique à chaque fois.

C’est là https://changementspositifs.fr/le-booster-de-votre-vie/

Et bien sûr c’est aussi compris dans l’abonnement Next Step du mois (avec tous les autres contenus habituels), ça c’est là https://changementspositifs.fr/groupe-next-step/

C’était Didier.

Vivez votre envie d’être vous.

Bonne journée.

Quand ta vie c’est comme danser la salsa

tous les jours : histoire vécue ! 06-02-2020

La salsa …j’adore.

Franchement, quand vous écoutez la musique et que vous commencez à danser, c’est trop bon.

J’ai rêvé de danser longtemps, très longtemps, pas forcément la salsa car je ne connaissais pas.

Mais …
Mais, j’avais vécu une expérience assez traumatisante.

Que je vous livre illico. On est entre nous là !

Et puis, ma méthode de coaching vient en grande partie de mon expérience. Au moins, j’ai le vécu pour comprendre et trouver les solutions. Ça c’était pour me gratifier. De temps en temps, ne pas attendre les autres pour se sentir content de ce à quoi on œuvre.

Donc, mon expérience TRAUMATISANTE ???

Et bien, quand j’ai rencontré ma future ex-épouse (pour les moins réveillés, la femme que j’allais épouser puis dont je divorcerai 23 ans après),
et bien,
je pensais avoir trouvé la partenaire avec laquelle j’allais investiguer cette envie de devenir un bon danseur en couple, surtout qu’elle me dit qu’elle aime danser.


Note de l’auteur de ce mail à haute voix : d’où venait cette envie ???
Réponse du coach (qui est l’auteur aussi, vous suivez ou quoi ?) : Un conditionnement reçu dans l’enfance, je suppose.
Réponse de l’auteur (qui est donc aussi le coach ; c’est bon, ça suit ? ; bref c’est moi quoi !) : exact, mon père était un merveilleux danseur qui avait le sourire aux lèvres tout le temps ; mais surtout quand il dansait. Et je pense que ma mère adorait le voir aussi charmeur sur la piste de danse.
Le coach (moi, quoi !) : Evidence d’un transfert qui idéalise l’image du père et du mari et qui imagine que danser est la solution pour être heureux.

Bon, j’ai un peu schématisé là.

Mais il y a un fond de vrai.

Et vous tous subissaient des conditionnements et des images captées très tôt et qui vous donnent une image erronée de la réalité. Et vous enferment !

Et donc, moi, je rencontre la femme de ma vie (enfin jusqu’au divorce aussi agréable qu’une razzia de Huns sur un petit village de Gaule ; bon, là, je vais me prendre une nouvelle procédure).
Et je danse avec elle, lorsque nous habitons déjà ensemble. On avait peu d’occasion à l’époque et on parlait peu de salsa.

Et là !
Et là ?

On danse un jour à je ne sais plus quelle occasion.
Et elle me dit « On ne dansera jamais ensemble, tu danses trop mal ! »

Vous imaginez le choc.

Là, vous retombez sur vos pattes comme vous pouvez, et vous encaissez, et vous vous mettez en sommeil de danse pendant 23 ans et plus.

Puis, ma crise de vie arrive ; ma libération en fait, du carcan des conditionnements, et de tout ce qu’on m’imposait dans une vie réussie socialement, mais pas épanouissante, et surtout pas en phase avec moi.


Et là, je commence des cours et des soirées de salsa, et de bachata, à raison de plusieurs fois par semaine.
Je m’éclate, je bosse dur sur mes pas et mon rythme.
Et bien sûr, je suis plutôt mauvais danseur.
Pour bien danser, il faut complétement se lâcher et se sentir voler.
Mais, les quelques fois où ça fonctionne c’est l’éclate totale.

Et ma vie, qui change en même temps que j’apprends à danser, devient une musique enivrante et apaisante tout le temps.
C’est ça, être bien dans sa vie.

Pas uniquement danser,

c’est être dans un univers qui vous fait du bien,

dans des pensées qui vous énergisent,

des actions qui vous boostent,

des amours qui vous donnent la pêche.

Et pour compléter, je me souviens que la première fois où j’ai raconté cette histoire à quelqu’un, il m’a dit :
« Elle t’a confisqué ça ? ». Ce que je n’avais jamais réalisé. (2ème procédure en vue !)

Alors, pour nuancer, je vous dirais que chacun se confisque ce qu’il aime le plus, par peur de faire, de dire, de perdre, de ne plus être aimé, d’échouer.

Alors, vous aussi, assumez, et lancez-vous dans une vie où vous prenez la décision de vivre pleinement, que ce soit au boulot ou en privé.

Pour vous permettre d’y arriver, ma dernière formation “Le booster de votre vie”.
On construit ce changement de vie ensemble en 21 audios-coaching (22 en fait avec l’introduction), à votre rythme, avec un exercice pratique à chaque fois.

C’est là https://changementspositifs.fr/le-booster-de-votre-vie/

Et bien sûr c’est aussi compris dans l’abonnement Next Step du mois (avec tous les autres contenus habituels), ça c’est là https://changementspositifs.fr/groupe-next-step/

C’était Didier.

Vivez votre envie d’être vous.

Bonne journée.

L’expression qui change tout 05-02-2020

C’est vrai que quand on regarde les gens, dans la rue, au boulot, au spectacle, on remarque leur expression.

Et, si vous êtes comme moi, intéressé par les autres, c’est une mine de questionnements.

Regarder les autres est une source d’information importante.

Parfois, je déjeune tranquillement en ville, et je regarde autour de moi.
Et je capte.
Je capte les visages et le reste.

Car parler d’expression, c’est parler d’un ensemble.

Il y a le visage bien entendu, mais pas que.
Les attitudes sont importantes.

Vous savez,
La façon de se tenir,
La posture,
La façon de se mouvoir,
Les gestes spontanés,
Les gestes ancrés,
Et bien sûr les expressions du visage.

Dans les expressions du visage, je fais toujours une différence
entre les expressions face aux autres
et les expressions tout seul, quand la personne ne se sent pas observée.

Et là, il y a une très grande différence.
Entre le sourire face à quelqu’un,
Celui pour quelque chose d’anodin (je vous en prie passez, vous étiez là avant moi),
Ou celui pour quelque chose d’attendu (le collègue de travail qui partage notre bureau).

Certains ont des expressions toutes faites qui dupent tout le monde mais qui ne reflètent pas ce qu’elles ressentent vraiment,
D’autres ont des expressions pour la semaine et des expressions pour le weekend.

Et c’est valable pour la posture !
Différente selon le contexte.

Sauf quand tout roule vraiment bien dans votre vie !
Ou, là, tout est cohérent, souple, détendu, harmonieux.
Ça c’est quand vous êtes dans une version de votre vie qui va bien.
Elle va bien car elle vous correspond.

L’expression, avec la posture et les attitudes, parle de vous.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Quelle histoire racontez-vous aux autres ?

Quelle histoire vous raconte votre miroir le matin avant d’attaquer la journée ?
Et le soir en rentrant ?
C’est le reflet de quoi ?

Après, la bonne question, c’est la suivante :
Que voulez-vous ressentir dans votre vie ?

L’histoire de votre vie, c’est à vous de l’écrire.
Et d’en adopter les expressions qui vont bien.

Et ça, c’est votre job, à vous, car personne ne le fera à votre place.

Il faut décider de changer.
Et arrêter de se mentir.

Et prendre le un cap qui vous emmène au soleil de ce que vous voulez vivre.

En acceptant de faire mieux tous les jours.
En comprenant que chaque jour est important.
En comprenant que mieux vivre c’est possible et que c’est un choix.

Pour y arriver, dans ma dernière formation “Le booster de votre vie”, on travaille ce changement de vie ensemble en 21 audios (22 en fait avec l’introduction), à votre rythme, avec un exercice pratique à chaque fois.

Je vous coache 21 fois ; c’est entre vous et moi. On avance pas à pas pour booster votre vie, et sortir de l’inertie et du questionnement.

Comme dit l’autre, moi j’ai fait le job, maintenant c’est vous qui voyez.

C’est là https://changementspositifs.fr/le-booster-de-votre-vie/

et bien sûr c’est aussi compris dans l’abonnement Next Step du mois (avec tous les autres contenus prévus),
ça c’est là https://changementspositifs.fr/groupe-next-step/


C’était Didier.

Vivez votre envie d’être vous.

Bonne journée.

Aimer comme dans un film,

mais dans la vraie vie ! 04-02-2020

Ha, ça c’est mon côté fleur bleue.

L’amour qui nous fait vibrer.
Vous savez cette certitude que l’on a rencontré la bonne personne.
Et qu’elle va remplir toutes les cases de notre affect.


Comme au cinéma, quoi !

Sauf que, même au cinéma les histoires d’amour sont compliquées et finissent mal !

Il y en a également qui rencontrent leur âme sœur.
Je déteste ce terme.
En fait, ça me fait flipper.
ça me donne l’impression d’une relation platonique poussée à l’excès où l’autre est un idéal qui sent bon la naphtaline et est un double de soi.
Bon, c’est mon côté latin là qui se réveille.
En tant que coach (de crise de) vie, il faut que je me calme.

L’amour c’est le plein d’émotions positives et c’est être assis sur un volcan.

Bon, pas comme quand j’étais jeune et tous les jours sur ma planche à voile et que j’étais en ébullition à chaque nymphette croisée.

Mais, on va dire plutôt que cela fait référence, cette idée de l’amour dont on parle, aux quelques rares personnes qui vous “chamboulent votre vie”.

Vous savez ces personnes qui vous obsèdent et dont vous vous retrouvez dans le quotidien à ne plus faire autre chose que penser à elles.

Celles avec lesquelles ce n’est pas toujours évident, mais avec lesquelles vous avez tout de même votre compte d’émotions positives.

Je vous arrête.
Oui, on a trop tendance à s’embarquer dans des relations galères avec des personnes “prises de tête”.

Heureusement, avec l’âge…. et bien non !

Avec l’âge, on fait pareil.

On continue dans la prise de tête, les relations pourries.
On y perd son temps.
On y perd ses envies.
On y perd ses dernières illusions.

Parce que ?
Parce que tout ça,
l’amour,
les attentes,
les galères,
les désillusions,
les décalages,
viennent de vous !
Et pas des autres !

La plupart des gens se lancent dans des aventures idéales au début.
Puis, ça se gâte ensuite.

Elles sont déçues de la relation, de la personne, qui ne répond pas à ce que l’on croyait pouvoir en attendre, …

He ! Ho ! Retour sur terre !

La relation vraie,
je ne parle de  relations épisodiques liées à une ambiance festive et sans lendemain qui vous permettent de jouer un rôle et de ne pas être vous-même –,
donc, la relation qui vous fait du bien et dure, c’est une relation qui repose sur :

– l’autonomie de chacun en tous points (à la rencontre et ensuite),
– aucun lien ancien encore existant,
– un projet commun,
– l’avancée de chacun tout en étant ensemble,
– la confiance réciproque,
– le meilleur de soi,
– une intimité facile,
– une relation au corps évidente l’un pour l’autre.

OK ?

Donc, ça c’est pour l’essentiel !

Et alors, on fait quoi pour le vivre cet amour là ?

On devient grand,
on arrête d’idéaliser,
on change pour être autonome,
on se libère des conditionnements,
qui nous ont perturbé l’esprit en nous faisant croire que les choses de la vie et de l’amour avaient un format clair.

Alors, ensuite OK pour vivre une vraie histoire d’amour, mieux qu’au cinéma puisque REELLE !

Mais comment y arriver !
Comment y arriver ?

Ben, au lieu de vous déprimer, de vous morfondre et de tout rater, avancez !

Avancez, et changez !
Parce que tout ces ratages viennent de vos peurs :

peur d’aimer,
peur de ne pas être aimé
peur de vivre et de ressentir,
peur des émotions ou surtout confusion des émotions,

A cause de ?
Manque de confiance en soi.
Manque d’estime de soi.
Manque de repères, ou repères très erronés.

Comment changer tout ça ?

Que ce soit avec votre conjoint ou pour votre prochaine rencontre !

Bon, pour repartir sur de bonnes bases et devenir la meilleure version de vous-même, je me suis retroussé les manches et j’ai fait une grosse formation.

Et j’ai créé “Le booster de votre vie”,

c’est la formation pour les abonnés au Groupe Next Step décrit ici.

21 audio/coaching à écouter (plus de 4h) et à mettre en œuvre chaque jour, ou de façon plus espacée si cela convient mieux à votre rythme. 
Chaque séance, une thématique et un exercice fondateur à appliquer.

Je vous coache 21 fois ; c’est entre vous et moi. On avance pas à pas pour booster votre vie, et sortir de l’inertie et du questionnement.

C’est là, à vous de jouer : https://changementspositifs.fr/le-booster-de-votre-vie/

C’était Didier.

Vivez votre envie d’être vous.

Bonne journée.

les chocottes ce n’est pas que

dans la cour de récré 03-02-2020

J’ y pensais en bouclant la formation du mois vendredi.
A quoi ?
Ben, aux chocottes qu’on a tout le temps !
 
Là, j’ai d’abord pensé à la récré parce que j’ai vu des petits bouts aller à l’école.
ça m’a rappelé quand j’avais leur âge. Et puis les chocottes quand ce sont mes enfants qui ont été scolarisés.

Et ensuite, je me suis dit qu’on avait les chocottes en permanence et depuis toujours.

Je le vois en coaching. Encore que, ceux qui viennent me voir, c’est pour changer leur vie.

Les gens tremblent pour tout.

Et d’abord parce qu’ils ont peur que cela change.
Rien ne va.
Ils ne se sentent pas bien ans leur vie.
Mais, surtout que cela ne change pas.
Trop peur du changement.


Franchement, je comprends.
C’est tellement ancré.

En coaching, on n’appelle pas ça les chocottes, mais les peurs bien sûr.

Les peurs qui entrainent nos feins.

Et sur les freins, on est à fond, avec les deux pieds.

Je suis passé par là aussi, avant d’accepter le changement positif.

J’en dis deux mots de ces peurs …ou chocottes pour minimiser la peur de ces peurs ?

Elles viennent de loin.
Depuis la naissance, les premières compréhensions.
Et c’est selon le milieu, l’environnement, la famille.
C’est vachement lié à l’éducation au sens large, celle des parents et de l’extérieur.
Elles sont en grande partie imaginaires, mais elles sont là, bien solides.

Peur de mal faire.
Et même peur de bien faire.
Peur de déplaire (à papa, maman, papy, aux profs, aux copains, aux collègues, au patron, aux associés, …).
Peur de décevoir (ses proches, son conjoint, ses enfants,…).
Peur de perdre.
Et même peur de tout perdre alors qu’on a tout. Celle-là, elle m’a obsédé quand j’étais en pleine pseudo “réussite socio-prof”.
Houlà, cette anxiété par rapport à des scenarii futurs hypothétiques pourris !

Et bien sûr, la peur de changer. On tient les coudes bien serrés sur soi et on espère que cela ne va pas trop changer. Même si c’est carrément la grosse déprime dans sa vie.

Du coup, pour que tout ça soit un peu marrant, plus créatif, plus jouissif et que la vie soit celle qu’on veut et qu’on en profite chacun à sa façon, et bien,…

J’ai créé “Le booster de votre vie”,

c’est la formation pour les abonnés au Groupe Next Step décrit ici.

21 audio/coaching à écouter et à mettre en œuvre chaque jour, ou de façon plus espacée si cela convient mieux à votre rythme ; surtout vu le volume horaire (plus de 4h) et les outils proposés.

Chaque séance, une thématique ; et chaque séance, un exercice fondateur à appliquer.

Je vous coache 21 fois ; c’est entre vous et moi. On avance pas à pas pour booster votre vie, et sortir de l’inertie et du questionnement.

Avec cette formation, la séance 1 débute le premier jour du reste de votre vie.

C’est là, à vous de jouer : https://changementspositifs.fr/le-booster-de-votre-vie/

C’était Didier.

Vivez votre envie d’être vous.

Bonne journée.

Il me dit ” tous les 5 ans

tu prends un coup de vieux “!!! 30-01-2020

Véridique.
ça vient de me tomber cette semaine.
 
Alors que j’étais chez un pote, plutôt philosophe de la vie, étant donné son mode vie du genre “carpe diem”.
 
Mince, à tous les coups, il est abonné à la newsletter, vu qu’il m’encourage toujours à faire ce que je veux et qui me fait du bien, surtout si ça fait du bien aux autres.
 
Quand je vous disais qu’il était philosophe.
 
Et donc, on discute un peu du vieillissement alors que d’habitude on parle plutôt de sagesse.
Bref, on s’est un peu égaré, quoi.
 
Et là, il me sort que “tous les cinq ans, et bien, on vieillit”.
 
En soi, ce n’est pas choquant, me direz-vous.
 
Et je vous le dirais aussi.
 
Bien entendu que nous vieillissons.
 
Et ça, tous les jours qui passent.
 
C’est notre lot, et c’est…normal.
 
 
Sauf que….
 
Oui, vous le connaissez mon “Sauf que…” (pour d’autres, c’est “en même temps” ; on a tous nos rictus linguistiques).
 
Donc, sauf que je ne suis pas d’accord sur une telle simplification.
 
On vieillit, oui !
 
 
Sauf que… en 1 an, vous pouvez prendre cinq ans ou …ou PAS !
 
Ce n’est pas aussi systématique de dire qu’on vieillit.
 
Parce qu’il y a des années qui comptent lourd, et qui coûtent cher,
en énergie, en santé, en émotions, en désillusions, en inertie, en confusion, en non-dit, en non-fait.
 
Réfléchissez à ces années où vous avez senti que vous alliez mal, que vous étiez au ralenti,
et que votre corps ne supportait pas de grands efforts,
et que votre esprit était dans un brouillard tel que seuls la migraine et le mal de dos, des mâchoires et des épaules étaient vos compagnons.
Et puis, sourire aux abonnés absents.
 
Et non, je n’exagère pas. Je l’ai vécu ! Et je le vois chez ceux qui viennent à moi.

Et puis, il y a d’autres années.
 
Les années qui nous portent vers une vie qui nous fait du bien !
 
Ces années, où vous avez fait de bons choix, vous avez vécu de belles choses qui vous ont donné l’envie de réaliser votre vie.
 
Et bien, ces années là, le vieillissement est …comment dire ??? ….cryogénisé !
 
Alors, moi je vous le dis.
On vieillit, et oui.
 
Mais, on vieillit mal ou bien.
 
Et ça, c’est d’abord un choix !
 
Alors, à vous de décider si cette année vous allez prendre cinq ans, ou si vous allez retrouver la forme physique et mentale que vous pouvez obtenir.
 
 
Sauf que… ces années-là se méritent.
 
Elles se préparent, s’anticipent, se galvanisent, s’énergisent, s’investissent.
 
 
Alors, mettez-vous au boulot, sinon on en reparle en décembre.
 
 
Et pour vous aider dans ce chemin vers le meilleur de vous-même et la meilleure première année de votre vie, j’ai créé :
 
“Le booster de votre vie”,
c’est la prochaine formation à sortir d’ici début février et que recevront les abonnés au Groupe Next Step décrit ici.
 
Franchement, c’est un gros cadeau que je fais aux abonnés.
J’ai investi beaucoup de temps et d’énergie dans cette formation et je sais qu’elle va les aider à changer leur vie, et les booster.
Alors, ils auront celle-là.
 
21 audio/coaching à écouter et à mettre en œuvre chaque jour, ou de façon plus espacée si cela convient mieux à votre rythme ; surtout vu le volume horaire et les outils.
 
Chaque séance, une thématique ; et chaque séance, un exercice fondateur à appliquer.
 
Un programme en 21 étapes, pour donner du relief et des couleurs à votre vie.
 
Avec cette formation, la séance 1 débute le premier jour du reste de votre vie.
 
 
Et ça arrive bientôt.
 
On en reparle.
 
C’était Didier de www.changementspositifs.fr
 
Vivez votre envie d’être vous.
Bonne journée.

Puis-je encore réussir ma vie ?

… et mon cadeau pour le week-end.


Alors, c’est vrai que vous ne vous posez pas cette question à longueur de temps.

En tous cas, j’espère pour vous.

Mais, il faut reconnaître que, de temps en temps, vous vous posez la question.

Déjà, sous une autre forme.

Ai-je réussi ma vie ?

Logiquement, cela n’arrive pas trop tôt.

Ou alors, on peut y réfléchir en fonction d’une situation donnée.

Un job qui marche bien …ou moins bien.

Un amour qui marche bien …ou moins bien.

Une manière de vivre qui marche bien…ou moins bien.

Et cela déclenche cette réflexion.

Souvent, quand vous ne faites rien de spécial et que vous traînez au fond du canapé.

Mais pas que.

Cela peut aussi arriver lorsque vous êtes dans une situation inédite, à observer les autres, et à vous dire, tout seul, en silence…

ai-je réussi à vivre ce que je voulais ?

Encore faut-il que vous sachiez ce que vous vouliez vivre.

Et c’est vrai que face à des évènements compliqué, douloureux, inattendus, et bien, vous allez avoir encore plus de questionnement sur votre vie.

Et sur ce qu’elle vous a donné jusqu’à présent.

Sauf que, vous ne pensez pas que la question devrait se poser d’une autre façon ?!

La vraie question à vous poser c’est :

Qu’est-ce que j’ai donné à ma vie jusqu’à présent ?

Et oui,

attendre de la vie n’est rien,

comparé à apporter tout ce dont votre vie a besoin.

Je ne parle que de biens matériels. Ça compte bien entendu.

Mais, cela ne fait pas une vie réussie.

En tous cas, pas tout seuls.

Il faut bien d’autres choses pour faire une vie réussie.

C’est bien aussi de réussir dans la vie, mais c’est mieux de réussir votre vie.

Les deux n’étant pas incompatibles.

On en parle dans la formation du mois à voir ICI : https://changementspositifs.fr/formation-les-clefs-de-la-reussite/

Cette formation est en partie tirée de ma conférence sur « la réussite à partir de la crise de la quarantaine ».

Elle constitue un fondamental pour avancer vers la vie qui vous ressemble.

Et elle pose cette question de savoir si vous pouvez encore réussir votre vie.

Car quand vous vous posez des questions sur votre réussite, vous questionnez votre existence même.

Et donc, tous les pans de votre vie.

Familiaux, professionnels, amicaux, activités, contributions, réalisations, craintes, et au fond de vous, vos envies.

C’est la crise de vie qui vous interroge.

Et cela peut vous déstabiliser.

C’est normal.

Le week-end arrive et les questions peuvent vous interpeler.

Et puis, êtes-vous au cœur de la crise de vie, ou bien en approche ?

Quoiqu’il en soit, je vais vous donnez en cadeau pour le week-end, les vraies questions à vous poser.

Là, quelle que soit votre situation.

Crise de la quarantaine ou pas.

Problèmes ou pas.

Rupture ou pas.

Conflits ou pas.

Voici les quatre questions à vous poser avant de penser que tout va mal pour vous :

  1. Ce que je suis, ici et maintenant, j’en fais quoi de bien ?
  2. Pour y arriver, je change quoi en moi ?
  3. Pour y arriver, je change quoi dans ma vie ?
  4. Pour y arriver, je fais quoi comme action, même petite, maintenant ?

N’oubliez jamais ces quatre questions, elles sont fondamentales de la sortie de crise et de toute avancée dans la vie.

Et pour faire encore mieux pour votre vie, il y a le Groupe Next Step à retrouver ICI, avec la formation du mois, le coaching hebdo, et la phrase inspirante du jour ; tout ça dans votre boite mail.

C’était Didier de www.changementspositifs.fr.

Vivez votre envie d’être vous-même.

Bon week-end.

Vos 6 rêves fondamentaux accessibles !

Bonjour, les abonnés newsletter.

Alors c’est vrai que vous avez des rêves.


En tous cas, rêver, si cela ne vous entraine pas dans la procrastination et l’inaction en général, c’est bien.

N’oubliez-pas que la vie… ça se vit.

La rêver, c’est une autre façon de définir vos actions pour demain et après-demain.

Une fois cela précisé, on peut dire que les rêves aident à construire votre vie.

Ces rêves dépendent de vous, et de votre idée du bonheur.

Et ce qui dépend de vous,

dépend de beaucoup d’éléments,

dans votre interprétation de la vie et de comment faire des choix dans la vie,

qui sont en très large partie conditionnés.

On en a déjà parlé, les conditionnements conduisent vos choix largement, et conduisent votre vie à la crise de vie.

Il faut chercher leur source et faire le travail nécessaire pour avoir enfin une liberté de vraiment choisir votre vie.

Cela partie du job de www.changmentspositifsfr et des contenus qui sont à votre disposition sur le site.

Allez-y, vous y trouver les fondamentaux de la crise et des interviews d’experts qui font évoluer.

Et évoluer, c’est sortir de la crise de vie, et réussir votre vie.

Alors, à partir de cette notion de bonheur, toujours au cœur de votre cheminement vers la crise de vie, mais également vers votre nouvelle vie, celle qui vous ressemble, il y a vos rêves que vous considérez souvent comme inaccessibles.

Et c’est normal, car on ne vous a pas appris à réaliser vos rêves.

Vos ambitions, celles de vos parents, de votre conjoint, de vos profs, de vos employeurs, de vos associés, de vos enfants, etc, oui.

Mais, vos envies de réussite à vous, qui vous correspondent, ça vous ne savez pas…encore.

Et donc, vos rêves vous paraissent inaccessibles.

C’est une erreur.

On en parle dans le nouveau contenu coaching hebdo envoyé aux membres du Groupe Next Step cette semaine.

On établit le contenu du bonheur dorénavant, et les rêves qui deviennent accessibles maintenant.

Tout devient accessible une fois que :

  •  mes trois conseils préalables sont appliqués
  • Mes cinq étapes sont intégrées
  • Et que mon dernier conseil surprise est mis en oeuvre.

Tout ça c’est :

dans l’abonnement auGroupe Next Step (cliquez ICI)

pour vous accompagner jour après jour (une phrase inspirante par jour),

semaine après semaine (un contenu de coaching hebdo),

mois après mois (une formation par mois) (voir infos formation du mois en cours ICI).

Réussir votre sortie de crise de vie, et votre vie, c’est sur www.changementspositisf.fr

Bonne journée.

A +.

Vivez la vie qui vous ressemble

Didier

Changement et réussite, le lien !

Bonjour, les abonnés newsletter.

Changer n’est pas programmé dans votre éducation.

Ni dans notre société d’ailleurs.

On vous dit tout le temps d’être prévisible, de ne rien bousculer, de ne pas évoluer.

Déjà, tout jeune, on vous disait « Mais tu fais quoi là ? », ou bien « C’est quoi cette façon de faire ? », ou bien « Sois raisonnable, fais comme on te dit » .

Et oui, vous avez été programmé pour accepter ce qui semble être votre place, et vous y tenir longtemps.

Mais attention, il n’y a pas que l’éducation !

C’est pareil partout.

Ensuite, vous endossez un style de vie …très conditionné par l’environnement au sens large et au sens restreint aussi.

Et vous vous y tenez…longtemps.

Vous ne voulez rien changer, on ne vous a pas appris.

Et puis, c’est parfois confortable de rester là, tout le temps, dans la même façon d’être et de faire.

Sauf que, autour de vous, ça bouge !

Regardez bien autour de vous.

La vie est « impermanente ».

Et oui, tout change, sans vous demander votre avis.

Nouvelles technologies, nouvelles techniques, nouveaux comportements, nouveaux managements, nouveaux modes de vie.

Et vous, vous êtes là, à ne rien changer.

Sauf que, à un moment donné, cela vous rattrape tous ces changements.

Certains vous sont imposés, et sont plus faciles à assimiler.

D’autres sont plus compliqués.

Dans votre vie professionnelle.

Dans votre vie privée.

Et puis, vous-même, vous supportez mal de ne pas vivre ce qui vous attire.

Ou bien, de vivre ce qui ne vous convient pas.

Et un déclencheur perso ou pro suffit à vous déstabiliser, et à vous lancer dans une crise de vie.

Tant mieux !

C’est enfin l’opportunité de changer pour devenir vous-même et créer le monde qui vous ressemble.

Le changement fera votre sorite de crise.

Le changement fera votre réussite.

Les deux concepts de changement et de réussite sont liés.

Ils sont indissociables.

Changer quoi ?

Commencer par quoi ?

Que mettre dans la notion de changement ?

Comment définir la réussite ?

L’importance du changement pour réussir,

la façon de changer,

et comment maintenir le changement,

tout ça c’est :

dans la formation du mois (voir infos ICI) ,

qui est disponible uniquement dans l’abonnement auGroupe Next Step (cliquez ICI)

pour vous accompagner jour après jour (une phrase inspirante par jour),

semaine après semaine (un contenu de coaching hebdo spécifique),

mois après mois (une formation par mois).

Réussir votre sortie de crise de vie, et votre vie, c’est sur www.changementspositisf.fr

Bonne journée.

A +.

Vivez la vie qui vous ressemble

Didier

C’est quoi vos béquilles à vous ?

Bonjour, les abonnés newsletter.

Il y a une évidence qui n’apparaît pourtant presque jamais chez ceux qui sentent la crise de vie arriver, ou sont en plein dedans.

Une évidence qui est essentielle pour avancer vers une nouvelle vie.

Sans vous rendre compte de cette évidence, et bien, vous n’avancerez pas.

Pourquoi ?

Et bien, parce que vous continuerez à faire semblant, à croire que c’est bien, et que ça va continuer ainsi.

Sauf que !

Sauf que cela vous amènera à la même situation d’échec et d’insatisfaction.

Et vous vous direz « Pourtant je fais comme il faut faire pour remplir ma vie ! »

Et voilà !

La remarque qui explique tout.

Vous faites ce qu’il faut pour remplir votre vie.

Une vie n’a pas à être remplie.

Elle doit se vivre.

En fonction de qui vous êtes, vous !

En fonction de ce qui vous fait du bien à vous.

Et c’est pour cela que nombre d’entre vous tombent dans la crise de vie – ce qui est normal en fait pour presque tout le monde -, mais surtout y reste…longtemps.

Car, à mal comprendre ce que vous vivez,

A mal comprendre ce que vous devez faire,

A mal comprendre que vous replongez facilement dans les mêmes actions conditionnées,

Vous n’avancez pas.

Et vous vous enlisez dans la crise de vie.

Alors, de quoi dois-je me rendre compte, vous dîtes-vous, depuis le début de ce mail.

Vous devez vous rendre que quand vous ne vivez pas une vie épanouissante,

car essentiellement conditionnée par l’éducation,

la société et par vos proches,

tant au niveau personnel que professionnel,

et que vous vous appuyez sur des béquilles.

Ces béquilles sont

votre façon de fuir,

de ne pas accepter la part de créativité en vous,

de ne pas oser le changement,

de ne pas dépasser votre peur de faire en fonction de qui vous êtes.

Ces béquilles, on en parle dans la formation du mois (voir infos ICI) , qui est accessible uniquement dans l’abonnement auGroupe Next Step (cliquez ICI) pour vous accompagner jour après jour, semaine après semaine, mois après mois.

Réussir votre crise de vie, c’est sur www.changementspositisf.fr

Bonne journée.

A +.

Vivez la vie qui vous ressemble

Didier

Réussir sa vie, ça s’apprend !

Bonsoir, les abonnés newsletter.

Cette semaine c’est lancement, donc deux mails par jour pour vous présenter l’abonnement Next Step, en bas de page.

N’oubliez-pas que si vous avez mieux à faire que travailler sur la crise de vie et la réussite de votre vie, et bien, c’est tout simple « unsubscribe » en bas du mail.

Pour info, les abonnés Next Step ont déjà reçu les premières phrases quotidiennes d’ancrage inspirant.

Et le premier « contenu coaching hebdomadaire » part demain.

Vous aussi, vous pouvez le recevoir en vous abonnant, et vous recevrez également la formation du mois bien entendu.

Tout est décrit plus bas.

On revient à notre sujet du jour « apprendre à réussir votre vie ».

Notre sujet principal, c’est bien la crise de la quarantaine sur www.changementspositisf.fr .

On parle généralement de crise du milieu de vie ou de crise de la quarantaine.

Même si elle peut se produire à30 ans comme à 60 ans.

C’est certain que ce sont les ruptures qui caractérisent le mieux la crise.

Rupture amoureuse, rencontre amoureuse aussi et donc réflexion sur le couple.

Difficultés au travail avec rupture d’une situation ancienne.

Problème de santé qui déclenche la réflexion latente sur votre vie jusqu’à présent.

La crise est présente souvent depuis plus de dix ans avant de vous rendre compte, de votre plein gré, mais souvent contraint, qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans votre existence.

Et vous pensez que c’est tout ce qui est autour de vous, puisque vous ne l’appréciez plus.

Et bien, non, ce qui ne va pas, c’est vous !

Vous souffrez parce que tout va mal, parce que tout ne va pas assez bien, ou parce que vous n’appréciez plus rien.

Souffrance, salut, entre dans ma vie, puisqu’on se connaît depuis longtemps, mais que j’ai fais semblant que tout allait bien.

Et là, c’est dépression, ruptures dont on a parlé.

Essais de solutions bidons, de petits ajustements avec vous-même et les autres.

En bref, rien qui puisse vous sortir des grandes marées qui arrive sur votre littoral, vous, petit voilier mal amarré à son rivage instable.

Alors, les situations les plus graves, quand on a trop laissé traîner, c’est la dépression et le fracas de votre vie.

Rien que ça.

Regardez autour de vous, les exemples ne manquent pas.

Et les conséquences, j’en vois, moi aussi chez ceux qui m’appellent.

Alors, un conseil, ou plusieurs.

Accepter que tout ne va pas bien.

Acceptez que vous devez comprendre ce qui vous arrive.

Acceptez de définir ce qui vous arrive.

Acceptez de remettre en cause votre mode d’interprétation de la vie et votre façon de vivre, puisque cela vous a mené à une situation intenable.

Refaire la même chose, aura le même résultat, c’est bien connu !

Commencez par vous prendre en mains physiquement en allant voir votre médecin, puis psychologiquement s’il vous le conseille.

Ensuite, entreprenez de vous former à la sortie de crise de vie.

Parce qu’il y a sous vos yeux, la meilleure opportunité de votre vie, ne la ratez pas !

Et c’est devenir la meilleure version de vous-même dans une vie qui vous ressemble !

Il y a plein de conseils dans le guide que vous avez téléchargé lors de votre inscription à la Newsletter, si vous ne l’avez pas oublié à peine téléchargé, parce qu’il est gratuit ; Et que vous pensez que ce qui est gratuit n’a pas de valeur.

Dommage, utile, je le relis régulièrement pour ne pas perdre mes bases.

Quant au chemin vers la sortie de crise et vers la vie qui vous ressemble, nous le faisons ensemble à travers les contenus que je propose depuis 5 ans.

C’est pourquoi, j’ai créé le Groupe Next Step pour vous accompagner mois après mois à travers un ensemble de contenus qui vont vous aider à transformer votre vie, quelle que soit votre situation actuelle.

Next Step est un abonnement, résiliable à tout moment, à 99,00 euros mensuels.

Il contient la formation du mois (valeur de 159 euros ce mois-ci). Pour celle disponible en ce moment, allez voir son contenu,  C’EST ICI.

En plus, vous recevez une phrase inspirante quotidienne pour ancrer la journée dans une bonne interprétation et un contenu de coaching hebdomadaire pour développer votre autonomie à penser ce qui est important pour changer votre vie.

Groupe Next Step est CONSULTABLE ICI, si vous voulez vraiment donner un nouvel essor à votre vie.

Bonne soirée.

A +.

Vivez la vie qui vous ressemble

Didier

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Content de ce site ? Merci de le partager :)