Choisissez-vous vraiment vos loisirs ?

Je discute avec tout le monde, car j’aime écouter les autres.

Et j’apprends ainsi les comportements les plus répandus, et je les compare aux miens, ou plutôt à mes anciens comportements.

 

Vous sentez-vous libre de choisir ?

Un exemple !

Je rencontre un ami au restaurant du club de golf.

Je joue rarement, mais de temps en temps j’aime aller déjeuner et regarder le parcours devant le restaurant. J’y rencontre aussi des relations, dont ce couple. Lui exerce une profession médicale, elle est enseignante.

Bref, on se croise, on se salue chaleureusement et on prend un verre ensemble, c’est-à-dire lui, moi et son épouse car elle vient jouer avec lui. Puis, on déjeune ensemble.

Et pour la faire courte, j’apprends que lui est un passionné de golf qui joue au moins une fois par semaine. Mais que son épouse n’est pas dans cette situation.

En aparté, alors que son mari a quitté la table, elle me dit « En fait, j’ai horreur de jouer au golf, c’est pas du tout mon truc, moi j’aime courir et nager. Mais lui non. Alors je l’accompagne au golf. »

« Alors, preuve d’amour ? Ou oubli de soi ? »

Couple qui a établi une réelle confiance mutuelle ? Ou couple qui se ment ?

Je pense qu’ils sont très liés pourtant.

 

Quelle question vous posez-vous ?

Et vous ?

Pratiquez-vous une activité sportive, artistique, ou simplement ludique (le bridge !!!) ?

Bravo !

Enfin… « bravo ». C’est peut-être un peu vite dit.

Disons « bravo » si cela vous comble, si cela vous remplit de joie, de forme, de générosité, de bien être, de lien avec vous-même et pourquoi pas avec les autres.

Si c’est bien le cas, alors « BRAVO ».

« Mais, on se comprend bien, répondez à ces questions avant de choisir votre activité ? »

Vous n’êtes pas dans l’addiction au vélo, à la poterie, au scrapbooking ?

Autre point important : Vous faîtes bien cette activité pour vous ?

Vous en êtes certain ?

Ce n’est pas pour faire plaisir à votre conjoint, à vos enfants, à vos amis, à vos collègues de travail, à votre patron ?

Ce n’est pas un acharnement pour lutter contre le stress, la solitude, la peur de rester seul, la peur de vieillir ?

Ce n’est pas au contraire pour vous éloigner de votre conjoint, de vos enfants, de vos voisins, de vos amis ?

Ce n’est pas pour masquer les problèmes concrets de votre vie ou les problèmes de fond ?

Ce n’est pas pour retrouver votre passé et les performances d’antan ?

C e n’est pas uniquement pour entretenir votre relationnel professionnel et social en général ?

 

Et vous vous sentez épanoui ?

Rempli de gratitude envers la vie qui vous donne tant ?

Et vous ressentez le plein de joie de vivre, de sérénité et d’harmonie à transmettre et à partager ?

Vous répondez OUI à chaque fois ?

Donc, vous êtes dans une vie équilibrée sans fuir la réalité.

Bon là, je maintiens « BRAVO ».

Sauf que… je me dis que… si vous figurez parmi mes lecteurs du blog, c’est que vous êtes ce que j’ai été :

« UN GROS MENTEUR AVEC VOUS-MEME et donc un tout petit peu avec les autres ! »

Alors écoutez-moi bien !

Moi, je vous aime, sinon à quoi bon faire ce blog ?

Alors je vous explique.

Depuis que je m’aime, c’est-à-dire que j’aime la personne que je suis vraiment, et que je me respecte, et bien je prends les décisions qui me font du bien à moi, sans perturber mon entourage bien entendu.

Et je sais dire NON quand il le faut. En douceur, mais fermement.

Donc, on se comprend bien maintenant ?

Apprenez à vous aimer, dites le vous devant le miroir.

Arrêtez de fuir la personne que vous êtes pour demeurer celle que les autres veulent que vous soyez.

Vivez ce que vous êtes, et pour vous, c’est la seule manière d’espérer être heureux et rendre heureux.

Donc, si vous voulez pratiquer une activité sportive, artistique ou ludique, vous devez faire un choix personnel et cohérent avec ce que vous voulez vivre.

« Faites un choix qui vous ressemble. Vous allez voir quel changement positif se produit dans votre vie. »

Et un conseil, arrêter de ralentir votre vie, de la figer, de la flétrir, de ne rien partager d’essentiel et de vous rendre malade tous les jours un peu plus.

Choisissez ce qui vous fait du bien, ce qui vous fait vibrer, ce qui vous rend humain, ce qui vous rend vivant.

 

On résume :

Vous faites ce que les autres attendent de vous. Et pas ce que vous avez envie de faire.

« Si vous ne changez rien aujourd’hui, ce sera pareil dans cinq ans. »

Alors, décidez d’arrêter une activité qui ne vous convient pas.

Et choisissez une activité qui vous ressemble.

Faites le MAINTENANT !

Engagez vous MAINTENANT en me laissant un commentaire ICI.

 

PS : vous savez que les enfants font souvent une activité (musique ou sport) uniquement pour faire plaisir à leurs parents ?

Mauvais début pour l’accomplissement de soi !

Et pour continuer à suivre les contenus du blog pour vivre la vie qui vous ressemble, abonnez-vous en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Abonnez-vous à la Newsletter ICI

C’était Didier

A très bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Content de ce site ? Merci de le partager :)