Crise de la 40aine : Pourquoi vous souffrez autant et 11 conseils pour avancer ! (coaching « fondamentaux »)

MIS A JOUR LE 12-06-2018

N’hésitez-pas à partager ce mail avec ceux à qui il ferait du bien.

VERSION VIDEO ICI : https://youtu.be/yg84PQewSy0

Bonjour c’est Didier de changementspositifs.fr  le site  pour vivre la vie qui vous ressemble grâce à la crise de la quarantaine.

Alors, si vous suivez mes articles ou vidéos vous savez que ce qui m’intéresse, qui me passionne et qui m’apporte l’énergie d’aider les autres, c’est que je sais qu’il est possible de changer sa vie en mieux quelle que soit la situation que vous vivez.

Je le sais par expérience et cette expérience est devenue un outil pour moi et pour vous.

La question qui me revient aujourd’hui c’est « Pourquoi souffrez-vous autant ? »

On en parlera bien entendu au cours du séminaire des 23-24 juin 2018 à Nantes.(inscriptions ouvertes jusqu’à jeudi midi, cliquez ICI pour en savoir plus).

Alors oui, vous sentez une crise qui vous prend comme une lame de fond et emporte toutes vos certitudes et tous vos acquis. Et vous souffrez.

 

Les manifestations de cette crise et donc de cette souffrance

 

Alors comment se manifeste cette souffrance.

Il s’agit de ces émotions débordantes que vous ressentez sans vraiment comprendre comment elles arrivent.

Il s’agit de ce sentiment de fragilité qui vous surprend même si les circonstances sont anodines ; vous vous sentez fragilisé par les autres mais également tout seul par rapport aux actions que vous menez ou que vous ne menez pas.

Il y a aussi la peur des autres qui s’installe de plus en plus. Chaque contact devient difficile à vivre car on a perdu confiance en soi, en ses compétences, en ses performances.

Et puis, souvent, il vous vient l’envie de pleurer ou de vous énerver sans savoir ce qui motive ces manifestations émotionnelles ; et quoiqu’il en soit c’est toujours le signe que vous avez perdu vos repères, sans doute parce qu’ils ne pouvaient pas durer toute une vie.

Enfin, il y a cette impression d’être seul, même au milieu des autres, même au milieu de vos amis, de votre famille car vous ne comprenez plus le rôle qui vous revient. Et oui, on joue des rôles et quand ils ne nous conviennent pas tout devient peu naturel …et rien n’apporte de la joie.

Et cet ensemble inconfortable construit une souffrance.

Cette souffrance est psychologique bien entendu, mais elle est également physique ; elle fait mal au ventre, au cœur, à la tête, au dos ; même vos mâchoires vous font mal car vous êtes tendus, stressés.

Et puis, tout ceci s’accentue à cause du manque de sommeil qui devient la conséquence la plus évidente du mal être.

 

La crise se dévoile

 

Alors la crise apparait.

A n’importe quel âge, et de plus en plus tôt d’après l’expérience que je tire de mes accompagnements

Et cela concerne autant les hommes que les femmes.

Souvent il y a un élément déclencheur qui survient ; il peut être lié au travail, à la maladie, à une déception relationnelle, ou personnelle, ou tout simplement à une forme d’usure car vous avez tiré sur la corde trop longtemps.

Dans ce contexte, votre cadre de vie ne vous donne plus satisfaction, il ne vous donne plus l’illusion que tout peut continuer ainsi.

Au fond de vous, vous savez que continuer c’est continuer à se tromper, continuer c’est renoncer à vos attentes profondes, à vos envies.

Pourquoi en êtes-vous à ce stade ?

Parce que vous avez répondu à des besoins :

– de réussir vos études,

– votre vie professionnelle

– votre vie personnelle,

mais pour répondre à des besoins…

 

Vous avez oublié vos envies …

vos envies de vivre une vie qui vous ressemble.

Et vous avez oublié… pourquoi vous êtes doué, quelles activités vous procurent du plaisir, quelle personne créatrice de sa vie vous pouviez devenir.

Souvent c’est le besoin d’être aimé, d’être accepté, d’être reconnu qui ont guidé votre existence.

Et tout cela se résume très souvent à une blessure narcissique ancienne qui ne s’est jamais refermée parce qu’un jour vous avez subi une des grandes blessures d’amour à cause d’un proche en qui vous aviez confiance.

A ce sujet, prenez le temps d’écouter mon interview audio du psychanalyste Moussa Nabati sur son livre « Le bonheur d’être soi » sur ma chaîne YouTube ou sur mon blog. Et vous ferez un pas énorme vers la résolution de vos souffrances. https://changementspositifs.fr/le-bonheur-detre-soi-interview-audio-de-lauteur-moussa-nabati/

 

Donc, cette blessure, vous l’avez peut-être oubliée au niveau conscient …

mais elle est là, cette blessure… d’abandon, …de trahison, …d’impuissance, …d’injustice,

… elle ne demande qu’à se réactiver à l’occasion d’une nouvelle blessure même apparemment superficielle.

Alors vous souffrez dans votre corps et votre esprit… et vous échappez au moment présent pour vous réfugier dans un monde de questionnements permanents… qui vous épuise.

Epuisé vous ne trouverez pas de solution.

Alors pourquoi souffrez vous autant ?

… et bien pour ce que nous venons de décrire, le passé d’abord…

mais aussi pour une autre raison, …

qui est …que vous avez appris la façon de vous comporter face aux situations de la vie, vous avez intégré un mode de pensée pour gérer les évènements de votre vie.

Et bien, cet apprentissage génère de la douleur parce qu’il est erroné et dangereux.

Erroné, car il vous signale, en premier lieu, que vous devez souffrir lorsque vous avez un changement majeur dans votre vie, et en second lieu, que les difficultés viennent de l’extérieur.

Enfin il est dangereux, car il donne l’impression que, comme vous considérez que la souffrance vient de l’extérieur, et bien, la solution viendra de l’extérieur.

Ainsi conditionné, vous êtes condamnés à donner aux autres, et à leurs actions sur votre vie, un impact déraisonnable.

 

Comment sortir de la souffrance ?

 

Alors comment faire pour se sortir de cette spirale névrotique qui vous condamne à souffrir, surtout en pleine crise existentielle, qu’elle se manifeste à trente ans, à quarante ans ou plus tard ?

Il n’y a qu’une solution, apprendre de nouvelles normes de fonctionnement et de compréhension du monde.

Et oui, il faut changer votre façon de penser le monde, la vie, votre vie.

C’est le but de mon blog changementspositifs.fr de vous guider vers une vision apaisée du monde parce que la vie est tellement belle quand on est apaisé soi-même et que l’on a un rapport apaisé au monde.

Bon, on développe les points à travailler chaque jour pour changer sa vie en mieux et arrêter de souffrir :

  • Soignez vos blessures anciennes avec une thérapie de fond ; par exemple rencontrez un psychanalyste pour un suivi classique et long, ou bien pour aller plus vite un gestalt thérapeute, ou toute autre forme de thérapie qui vous convient à vous, car il ne faut pas se forcer dans une méthode qui ne vous convient pas
  • Ne considérez plus l’extérieur comme la source de vos problèmes, mais considérez que c’est vous qui donnez une interprétation du monde trop rude et que la solution c’est vous
  • Créez de nouvelles routines qui vous amènent vers les autres en douceur, en bienveillance ; la bienveillance permet de recalibrer votre rapport aux autres et au monde
  • Acceptez les moments difficiles qui ne sont que des apprentissages pour apprendre à vivre mieux
  • Observez, contemplez la nature car elle apaise et vous émerveillera tout le temps, par sa grandeur, sa beauté, son adaptation et son imprévisibilité
  • Entretenez votre corps car c’est l’écrin de votre énergie, inépuisable mais si souvent malmenée
  • Méditez pour apaiser votre corps et votre esprit
  • Remplissez vous de joie à chaque occasion; pas d’euphorie, de joie, une vraie joie pleine, rassurante, et apaisante
  • Agissez autant que possible pour développer vos potentiels car la créativité qui est en vous doit s’exprimer pour vous libérer des tensions existentielles
  • Affranchissez-vous de l’ego, c’est-à-dire qu’il ne faut plus vous sentir sur la défensive, obligé de justifier auprès des autres que vous êtes beau, fort, intelligent, compétent, bien payé et heureux de ce que vous êtes
  • Et enfin, cherchez toujours à être la meilleure version de vous-même

 

Voilà pour ce « petit » point sur la souffrance et la façon de changer votre vie.

Commencez maintenant, ne perdez pas un instant.

Si vous allez mal c’est que vous devez changer.

Continuer de la même façon vous enferme dans un système de comportements acquis, conditionnés… qui ne vous ont pas rendu heureux.

Donc, il faut changer de système et c’est un travail de tous les instants.
Mais le résultat en vaut le coup.

Voilà pour ces points fondamentaux ; que l’on abordera également au cours du séminaire des 23-24 juin 2018 à Nantes.(inscriptions ouvertes jusqu’à jeudi midi, cliquez ICI pour en savoir plus).

C’était Didier pour votre petite séance de coaching en changements positifs, n’hésitez pas à échanger avec moi en répondant à ce mail.

Vivez bien votre vie…à vous.

Et je vous dis à bientôt.

Pour un accompagnement personnalisé sur Skype vers la meilleure version de vous-même, premier entretien de contact gratuit ICI.
Pour suivre mes tweets quotidiens gratuits de transformation de vie, c’est ICI.

Abonnez-vous pour recevoir tous les contenus et le guide gratuit :

Abonnez-vous à la Newsletter ICI

 

A bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Content de ce site ? Merci de le partager :)